Travail et puissance

Ce QCM est noté sur 20. Chaque question peut avoir une, plusieurs ou aucune réponses exactes.
Chaque réponse juste donne 1 point. (Il y a donc 20 réponses justes).
Chaque réponse fausse retire 0.5 point. (Il vaut donc mieux être sûr de ses réponses.)

Question 1

Le travail d'une force constante dont le point d'application se deplace rectilignement de A à B s'écrit :

comme dans l'expression 1 ci-contre.
comme dans l'expression 2 ci-contre.
comme dans l'expression 3 ci-contre.
comme dans l'expression 4 ci-contre.



Question 2

Le travail d'une force constante dont le point d'application se deplace non rectilignement de A à B s'écrit :

comme dans l'expression 1 ci-contre.
comme dans l'expression 2 ci-contre.
comme dans l'expression 3 ci-contre.
aucune des expressions ci-contre n'est bonne.



Question 3

Le travail d'une force constante dont le point d'application se deplace rectilignement de A à B peut être :

positif
négatif
nul




Question 4

Le travail d'une force depend du trajet suivi entre 2 points A et B

vrai
faux





Question 5

Une force dont le point d'application se deplace, fournit toujours un travail.

vrai
faux





Question 6

Sur le schéma ci-contre, v represente le vecteur vitesse et F la force. Le travail de F lors du deplacement est nul :

sur le schéma 1.
sur le schéma 2.
sur le schéma 3.
sur le schéma 4.



Question 7

Sur le schéma ci-contre, v represente le vecteur vitesse et F la force. Le travail de F lors du deplacement est moteur :

sur le schéma 1.
sur le schéma 2.
sur le schéma 3.
sur le schéma 4.



Question 8

Sur le schéma ci-contre, v represente le vecteur vitesse et F la force. Le travail de F lors du deplacement est résistant :

sur le schéma 1.
sur le schéma 2.
sur le schéma 3.
sur le schéma 4.



Question 9

Cocher les affirmations exactes :

Une puissance s'exprime en Joule (J)
Une puissance s'exprime en Watt (W)
Une puissance s'exprime en Newton (N)




Question 10

Le travail du poids d'un corps est toujours égal à mgh (avec h>0), h étant la hauteur de chute.

vrai
faux





Question 11

Un objet de masse m remonte une pente en étant tiré par un fil. Les frottements ne sont pas négligés. L'objet est tiré du point A d'altitude zA au point B d'altitude zB. Le système est l'objet et le référentiel est terrestre. Cocher les expressions exactes:

WAB(R) = R x AB (la force R étant la réaction orthogonale au support)
WAB(R) = 0 (la force R étant la réaction orthogonale au support)
WAB(T) =T x AB (la force T étant la tension du fil)
WAB(T) = 0 (la force T étant la tension du fil)



Question 12

Un objet de masse m remonte une pente en étant tiré par un fil. Les frottements ne sont pas négligés. L'objet est tiré du point A d'altitude zA au point B d'altitude zB. Le système est l'objet et le référentiel est terrestre. Cocher les expressions exactes:

WAB(f)= f x AB (la force f étant la force de frottement)
WAB(f)= - f x AB (la force f étant la force de frottement)
WAB(P)= P x AB (la force P étant le poids du système)
WAB(P)= mg(zA - zB) (la force P étant le poids du système)



Question 13

Un objet de masse m remonte une pente en étant tiré par un fil. Les frottements ne sont pas négligés. L'objet est tiré du point A d'altitude zA au point B d'altitude zB. Le système est l'objet et le référentiel est terrestre. Cocher les expressions exactes:

Le travail de la force de frottement est résistant.
Le travail de la force de frottement est moteur.
Le travail du poids est résistant.
Le travail du poids est moteur.



Question 14

Un objet de masse m remonte une pente en étant tiré par un fil. Les frottements ne sont pas négligés. L'objet est tiré du point A d'altitude zA au point B d'altitude zB. Le système est l'objet et le référentiel est terrestre. Cocher les expressions exactes:

Le travail de la tension du fil est moteur.
Le travail de la tension du fil est résistant.
Le travail de la réaction du support est résistant.
Le travail de la réaction du support est moteur.




Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour obtenir la correction de votre QCM





QCM créé par
Laurent Crochez
Professeur de Sciences Physiques
Lycée P. D'ailly - Compiègne