La réponse immunitaire

Ce QCM est noté sur 20. Chaque question peut avoir une, plusieurs ou aucune réponses exactes.
Chaque réponse juste donne 1 point. (Il y a donc 20 réponses justes).
Chaque réponse fausse retire 1 point. (Il vaut donc mieux être sûr de ses réponses.)

Question 1

Lors de la contamination par le VIH :

se met en place une réponse de type primaire ou innée pour éliminer, au mieux, les virus circulant.
se met en place rapidement une réponse de type adaptative, basée sur la mémoire immunitaire même pour un premier contact avec l'antigène.
des lymphocytes cytotoxiques (LT8) sont déjà en place et différenciés, prêt à intervenir.
des immunoglobulines ou anticorps anti-VIH vont pouvoir neutraliser les virions directement à l'intérieur des cellules infectées.



Question 2

La réponse immunitaire au VIH est :

une réponse innée (non spécifique) ayant une action immédiate par l'intermédiare des cellules phagocytaires.
caractérisée par l'activation de la réponse adaptative (ou sélective) mettant en jeu des cellules spécialisées.
marquée par la différenciation des lymphocytes B en lymphocytes cytotoxiques et des lymphocytes T8 en plasmocytes .
une réponse double à la fois à médiation cellulaire et humorale.



Question 3

Les lymphocytes B :

sont des globules rouges ou hématies(érythrocyte) qui circulent dans le sang.
sont des globules blancs ou lymphocytes(leucocytes) qui circulent dans le sang et la lymphe.
se spécialisent en devenant des plasmocytes, sécréteurs d'anticorps anti-VIH (immunoglobulines).
sont spécifiques d'un antigène donné.



Question 4

Les anticorps produits par un plasmocyte :

sont tous identiques.
peuvent être de nature différente.
forment des complexes immuns neutralisant les antigène (protéines de l'enveloppe du VIH).
possèdent une partie variable responsable de la fixation sur un phagocyte et une partie constante capable de reconnaitre l'antigène.



Question 5

Les lymphocytes T :

sont des cellules qui acquièrent leur spécialisation dans la moelle rouge des os.
se forment dans la moelle osseuse puis se spécialisent dans le thymus.
possèdent des marqueurs de surface CD 4 ou CD 8 en fonction du type cellulaire.
sont tous capables de lyse cellulaire.



Question 6

Les lymphocytes T 8 :

se spécialisent en LT 8 Helper (ou auxiliaires), sécréteurs d'Interleukine.
se spécialisent en plasmocytes sécréteurs d'immunoglobulines.
se spécialisent en lymphocyte cytotoxique responsables de la lyse des cellules infectées par le pathogène (VIH).
possèdent des récepteurs spécifiques, de type immunoglobuline, à la surface membranaire responsables de la reconnaissance de la cellule infectée.



Question 7

Les lymphocytes T 4 :

se spécialisent en LT 4 Helper (ou auxiliaires ou cellule pivot), sécréteurs d'Interleukine.
se spécialisent en plasmocytes sécréteurs d'immunoglobulines.
se spécialisent en lymphocyte cytotoxique responsables de la lyse des cellules infectées par le VIH (LT4).
sont la cible du virus du SIDA, donc détruits par les cellules de l'immunité ce qui justifie l'apparition des maladies opportunistes.



Question 8

Cocher la ou les propositions justes.

Les lymphocytes B et T 8 doivent être activés par les Interleukines sécrétées par les LT 4.
Les lymphocytes T 4 sont essentiels à la réponse immunitaire car ils peuvent détruire directement le VIH.
Les anticorps sont constitués de deux chaines lourdes identiques pour toutes les immunoglobulines et de deux chaines légères spécifiques de l'antigène.
Les immunoglobulines possèdent une région variable appelée déterminant antigénique, lui conférant une très grande spécificité.



Question 9

La mémoire immunitaire :

est utilisée par l'homme pour vacciner les populations à risques.
est activée dès le premier contact avec un antigène.
est une immunité spécifique acquise contre un antigène précis.
correspond à une modification de notre phénotype immunitaire pour tous les lymphocytes B circulants.




Merci de cliquer sur le bouton ci-dessous pour obtenir la correction de votre QCM